Faut-il changer de fournisseur de gaz ou d’électricité ?

Personne portant une ampoule

La plupart des français s’est accommodée aux tarifs publics d’électricité ou de gaz. Mais ils existent d’autres solutions qui se révèlent être plus économique. 

En France, 68% des ménages se qualifient d’inquiet en ce qui concerne leurs dépenses énergétiques, mais seulement 21% ont changé de fournisseur d’énergie en 2018 selon le Baromètre Énergie-info 2018 du médiateur national de l’énergie. Ces chiffres s’expliquent principalement car les factures de gaz ou d’électricité ne sont pas prioritaires lorsque l’on souhaite faire des économies. La possibilité de changer de fournisseur et de se diriger vers une offre différente des tarifs réglementés n’est pas très connu.

Ces tarifs définis par les pouvoirs publics appartiennent au monopole d’EDF pour l’électricité et d’Engie concernant le gaz, et avec un impact plus faible, des entreprises locales de distribution dans les villes (Gaz et électricité de Grenoble, Électricité de Strasbourg…).

Cependant, même si la facture des foyers au tarif réglementé chauffés à l’électricité a augmenté de 39% et de 26% pour le gaz naturel, d’après le dernier rapport annuel du médiateur, une large majorité d’entre nous continue leurs souscriptions avec les fournisseurs célèbres alors qu’il existe une variété d’autres fournisseurs sur le marché avec des offres intéressantes.

Des concurrents sans risque

Concurrence actuelle

Direct Energie, Lampiris, Planète OUI, Alterna, etc. Douze ans après son ouverture à la concurrence, le marché de l’énergie possède désormais une quinzaine de fournisseur d’électricité ou de gaz naturel pour les particuliers. Tout comme les opérateurs mobiles, les fournisseurs d’énergie fixent librement leurs prix. Quant aux fournisseurs historiques, ils ne sont pas en reste car en plus des tarifs réglementés, EDF et Engie ont aussi des offres de gaz et d’électricité aux prix du marché. Avec ce large choix, vous pouvez profiter de la concurrence afin de faire des économies. Logiquement, plus votre consommation est élevée plus vous ferez de bénéfice. Si vos radiateurs, votre chauffe-eau et vos appareils de cuisine fonctionnent tous avec le gaz ou tous avec l’électricité, vous devez impérativement regarder les propositions de la concurrence, car il y a fort à parier que vous pourrez faire de surprenantes économies. Par contre, si vous avez un chauffage collectif, les économies seront moins importantes.

Subséquemment la compétitivité des prix, la libéralisation a permis de mettre en valeur les offres qui prônent une consommation écologique et durable avec de l’énergie renouvelable mais des tarifs plus élevés. 

Peu d’impact sur la vie quotidienne

Peu importe vos motivations, changer de fournisseur d’énergie provoquera uniquement un changement, sans compter le prix, c’est le logo et l’adresse en haut de votre facture. Un changement de fournisseur n’implique pas un changement d’installation ou de compteur. En ce qui concerne la fiabilité de votre nouveau prescripteur, il n’y a aucune peur à avoir au niveau des coupures ou dégradation de la qualité de l’énergie fournie. Leurs réseaux sont identiques à ceux d’EDF ou Engie. Quel que soit votre fournisseur, il devra assurer des interventions parfois payantes pour relever un compteur, en cas de panne, d’urgence…

Comment faire une bonne comparaison ?

Femme en train de comparer

Le plus souvent, les clients qui ont changé de fournisseurs ont pour ambition de faire le plus d’économie possible. Pour dénicher la meilleure offre, utilisez energie-info.fr, ce comparateur public, indépendant et neutre, du médiateur national de l’énergie, compare toutes les offres en gaz et électricité qui correspondent à la vôtre, avec une estimation de coûts annuels. Le meilleur moyen de s’en servir, c’est de donner le prix de votre abonnement et de votre consommation par kilowattheure, sur vos factures actuelles. Si vous n’arrivez pas à les déterminer, des outils sont disponibles. Si vous avez opté pour un tarif “heures pleines/heures creuses” en électricité, analysez les prix établis pour chaque plage horaire.

Soyez vigilants vis-à-vis des promotions aux durées limitées et aux conditions parfois trop complexes, comme 15 euros de réduction sur un abonnement uniquement si vous déclarez votre consommation sur l’espace client chaque mois.

Ne vous laissez pas avoir pas les tarifs attractifs

Point important pour votre comparaison : les frais annexes (dépôt de garantie, options facultatives…), les modes de paiement, la variété des services accessibles en ligne, les frais facturés après un impayé ou les horaires d’ouverture.

Pendant vos recherches, méfiez-vous des offres “100% internet”, la dématérialisation d’un service n’est pas toujours avantageux. Enfin, si vous consommez du gaz et de l’électricité en même temps, réunir toutes les factures chez un même fournisseur n’est pas forcément plus avantageux financièrement.

Attention à l’évolution des prix

Dernière étape avant de choisir votre futur fournisseur, choisir le mode d’évolution des prix, il y en a plusieurs : Premièrement, les “prix fixes”, le fournisseur garantit que ses prix hors taxes resteront les mêmes durant 1 à 3 ans. Ce qui veut dire que si les prix des gaz ou d’électricité augmentent, vous ne serez pas impacté, mais attention, l’inverse fonctionne aussi ! Puis, les “prix indexés” qui varie en fonction de la valeur de référence précisée dans le contrat. Enfin, les “prix libres”, plus confidentiels, ce mode d’évolution dépend du fournisseur, il doit cependant expliquer les causes dans le contrat. 

Ce n’est pas difficile de changer de fournisseur

Ce n’est pas compliqué et c’est gratuit. La résiliation peut intervenir n’importe quand, car il n’y a pas de durée d’engagement minimale dans l’énergie, même pour un contrat fixe. Donc, si au bout de quelques semaines ou mois, vous n’êtes pas satisfaits de votre fournisseur, vous pouvez changer sans préavis, et même revenir aux tarifs réglementés.